Accueil »

Dernière lettre info de 2015

20 novembre 2015 Comments

2 informations ce mois-ci

Premièrement, notre prochaine Assemblée Générale se tiendra le 3 décembre 2015 à la salle Gabin, Espace Brassens, rue Charles Dullin à TALANT à 20 h.

A cette occasion, Sylvain et Laurence liront quelques extraits « Du Grand Cahier » d’Agota Khristof, en souvenir de Jean Curot qui nous a fait découvrir cet auteur entre autres. Tous les adhérents sont invités à se joindre à nous lors de cette soirée.

Deuxièmement, ci-après un communiqué de l’Association Aveugles Sans Frontière qui produit notre prochaine création. Merci de participer et de diffuser autour de vous.

 Aveugles Sans Frontières et La compagnie Le Rocher des Doms : une façon innovante et distrayante de sensibilisation au handicap

avs image

Aveugles sans Frontières,  organisme d’intérêt général,

soutient et produit la prochaine création de

la Compagnie le Rocher des Doms

et fait appel à vos dons pour l’aider dans ce projet.

 

Si beaucoup de progrès ont été réalisés en matière d’accessibilité aux sites publics, d’embauche de personnes handicapées ou de sensibilisation en collèges et lycées,

les démarches d’approche du handicap, proposées aux plus jeunes sont rares et il nous semble important d’y contribuer

Pour lutter contre les discriminations, s’adresser aux enfants semble essentiel ; car si la société développe chez eux des réticences face aux personnes différentes, c’est sur eux également que l’on peut les gommer, si on sait orienter de façon positive leur perception de l’autre.
C’est ce qui nous a conduits, dans une démarche innovante, à

concevoir une pièce de théâtre « Le Nouveau Monde de Pilick »

et une mise-en-scène adaptée,

destinée à un jeune public à partir de 6 ans,

propres à mettre en évidence de façon distrayante et enrichissante, la notion de handicap.
En corollaire à la pièce ludique et éducative, nous proposons, au terme du spectacle, d’échanger librement avec notre musicien, lui-même aveugle. Les enfants peuvent ainsi appréhender la réalité au quotidien des déficients visuels et découvrir le matériel spécialisé dont se sert un non-voyant: ordinateur vocalisé, écriture braille, moyens de locomotion de la canne blanche au gps moderne…

 

UNE HISTOIRE MUSICALE AU SERVICE DE LA SENSIBILISATION AU HANDICAP

L’un des personnages, Hibou, est lui-même non-voyant. Proche de ses amis, il leur vient souvent en aide, montrant ainsi qu’on peut vivre pleinement dans un monde où l’un des sens fait défaut. Au sein du groupe, rien ne le distingue des autres, et c’est cette intégration réussie qui peut servir de modèle dans la vraie vie. Les enfants, intrigués, découvrent comment Hib peut se déplacer aisément et utiliser du matériel adapté à son handicap visuel.

 

L’association Aveugles Sans Frontières produit cette création qui sera diffusée largement dans les écoles dès la rentrée 2016.
Favoriser l’intégration des jeunes handicapés est une priorité et ce projet est un moyen d’y parvenir.

 

Une nouvelle fois, nous faisons appel à votre générosité.
Grâce à la mobilisation de tous, cela devient aujourd’hui possible !

Merci de votre soutien …

Pour tout don, nous vous adresserons une invitation à l’une des représentations de votre choix
ou nous vous offrirons le cd « Le Nouveau monde de Pilick » 
accompagné du reçu fiscal vous donnant droit

à une déduction d’impôt de 66% pour les particuliers

ou une déduction de 60 % sur les impôts sur les sociétés (ou sur le revenu) pour les entreprises

Vous pouvez nous faire parvenir un chèque, en précisant :
vos Nom et Prénom,
votre adresse
votre adresse email
 afin que nous puissions ensuite vous informer du calendrier des tournées du spectacle
Vous voudrez bien préciser, au dos du chèque, la mention « Création Pilick »,
à l’adresse suivante :
Aveugles Sans Frontières
3 rue Jean Vilar
21240 TALANT

 

 

Pour en savoir plus sur le projet

 A L’INITIATIVE

L’association Aveugles sans Frontières

Sa vocation est autant de rompre les frontières entre voyants et non-voyants que d’agir au-delà des frontières de l’Hexagone, en Afrique notamment.

Les grands axes de son action :
1. L’aide aux familles

En offrant du matériel spécialisé toujours trop onéreux, en finançant le soutien scolaire complémentaire d’un enfant handicapé ou en proposant un encadrement plus étroit à une personne âgée.

2. L’accessibilité aux nouvelles technologies
Chaque jour de nouveaux appareils et de nouveaux logiciels voient le jour.

Il est important, pour ne pas être isolé, de se les approprier. Cela suppose qu’ils soient scriptés ou vocalisés, c’est-à-dire être rendus accessibles aux non-voyants. Tout ceci a un coût et notre effort financier doit aussi porter dans ce sens.

3. L’aide sans frontières

Nous ne saurions être en accord avec nous-mêmes si nous ne portions pas notre attention sur les aveugles en difficulté dans les pays émergents, particulièrement en Afrique.  Au Sénégal, par exemple, il n’existe aujourd’hui qu’une seule école d’aveugles.
plaquette  ASF 2016 - -1

SYNOPSIS

La pièce Le Nouveau Monde de Pilick  permet en premier lieu de découvrir la musique «autrement », depuis le work-song des champs de coton, au rap d’aujourd’hui. Grâce aux bruitages qui complètent le rythme du texte, le spectateur prend part au quotidien des personnages et decouvre des ambiances sonores qui lui auraient échappées si on ne l’avait pas plongé dans la pénombre.
.
​Pilick le petit lapin bleu et son amie Herminette accompagnés de Rouge Gorge, le Chef d’Orchestre partent à l’aventure en Amérique. Madame Prisca et Hib le hibou les accueillent et les conduisent  sur les chemins de la musique noire américaine, de la Louisiane à New-York. Ils vont découvrir les chants des esclaves noirs dans les champs de coton, le jazz rythmé de la Nouvelle Orléans, les accents émouvants du blues et du gospel, les premiers rock’n’roll de Memphis et bien d’autres styles jusqu’au rap d’aujourd’hui. Ces passages alternent avec des aventures vécues au quotidien.
Ce spectacle ludique et pédagogique met en scène des animaux musiciens sympathiques et drôles. Il permet aux enfants de 6 à 12 ans de mieux connaître les styles de musique d’aujourd’hui et de se passionner pour leur histoire.
Les musiques originales, représentatives des différentes périodes, les chants interprétés en direct, permettent aux comédiens et au musicien d’installer une interactivité permanente avec les spectateurs.
L’un des personnages, Hibou, est lui-même non-voyant. Proche de ses amis, il leur vient souvent en aide, montrant ainsi qu’on peut vivre pleinement dans un monde où l’un des sens fait défaut. Au sein du groupe, rien ne le distingue des autres, et c’est cette intégration réussie qui peut servir de modèle dans la vraie vie.

 

SCENOGRAPHIE

Par l’immersion dans un univers où le toucher et l’ouïe sont plus importants que la vue, le public est conduit à se situer autrement dans l’espace. Le spectateur découvre une autre manière d’être attentif aux autres. Les sons posent de nouveaux repères. A travers cette pièce, on perçoit combien la musique est un véritable outil d’expression et combien les mots sont porteurs de communication.
Deux axes essentiels guident la scénographie :
  • D’une part, plonger un voyant dans un univers où les repères visuels sont troublés, perturbés, et développer une relation interactive susceptible de pallier à la gêne éprouvée dans ce nouvel environnement : entraînés par les protagonistes et la musique, tapant des mains, scandant les rythmes ou chantant, le spectateur va ressentir leur proximité. Le but recherché étant qu’il perçoive la présence de l’autre comme s’il le voyait (peut-être même avec plus de force !).
  • D’autre part, immerger le spectateur en le plaçant au centre du dispositif. Les comédiens qui se déplacent autour de lui et le système sonore diffusé en surround immergent l’enfant dans une autre réalité spatiale. Le monde sonore omniprésent se substituant presque complètement au monde visuel, le public glisse dans un univers de dialogues et de musique sans ressentir la privation du sens de la vue comme une carence.

 

En conclusion, le projet actuel :
Les spectateurs sont installés au centre de la salle. Eclairage très léger. Ils sont entourés d’un tulle qui estompe les comédiens. Ceux-ci se déplacent fréquemment au cours de la pièce pour donner toute sa mesure à l’espace. Quatre haut-parleurs sont répartis autour des spectateurs, afin que la musique et les bruitages complètent cette impression de mouvement et d’action à 360°. Sur le tulle, ou à travers lui, des images apparaissent et disparaissent, projetées par un vidéoprojecteur central ; des lumières permettent de laisser voir, en transparence, ce qui passe derrière le tulle …