Accueil »

Lettre info décembre 2014

3 décembre 2014 Comments

Amis, adhérents, spectateurs, et lecteurs de nos articles,

En décembre nous continuons notre hommage à Louis Calaferte par une visite au musée des Beaux Arts de Dijon :

Sur les Traces de Calaferte

Le 17 Décembre de 19 h à 21 h – Musée des Beaux Arts de Dijon

Une fois par mois, le musée ouvre ses portes de 19 h à 21 h et vous invite à découvrir les collections autrement, au cours d’une soirée ponctuée de surprises.

« La Compagnie Le Rocher des Doms rend hommage à l’auteur Louis Calaferte, disparu il y a vingt ans. Auteur prolifique, il a livré une vision personnelle de l’art qui entre en résonance avec les oeuvres du musée. »

Lecture de morceaux choisis dans divers ouvrages de Louis Calaferte par Caroline Fornier, Laurence Boyenval et Sylvain Marmorat.

Pour ceux qui n’ont pas pu venir voir notre première des « Miettes » de Louis Calaferte que nous avons donnée le 27 novembre au Théâtre des Feuillants, dans le cadre de la programmation de l’ABC, une tournée s’organise dans le courant du printemps 2015. Les dates seront inscrites sur le blog dès que les informations seront précises.

Une sensibilisation sur les oeuvres de Calaferte est engagée auprès des élèves de 3ème du collège de Sombernon.

Louis CALAFERTE a onze ans en 1939 lorsque la seconde guerre mondiale éclate. Dans « C’est la guerre », dernier de ses ouvrages – écrit en 1993 – c’est son regard, sa parole que l’on va suivre, pas à pas, de la mobilisation à la libération, l’exode, la collaboration, la résistance, les petites gens d’une époque barbare, si proche de la nôtre ; on suit l’enfant qui grandit, on suit celui qui apprend “l’Homme”.

A travers « C’est la guerre »,  c’est trois approches de l’oeuvre de CALAFERTE que les élèves de 3e du collège Jacques MERCUSOT de Sombernon vont découvrir…C’est aussi trois approches du patrimoine.

Un monument à la mémoire de… – Calaferte, « plasticien »

CALAFERTE a toujours cherché dans la peinture, le collage, la sculpture le moyen d’exprimer son ressenti. Ces oeuvres font partie de sa mémoire, de son discours…

A partir de la lecture de « C’est la guerre », les élèves construisent une installation monumentale à la mémoire de…Son élaboration sera nourrie de l’approche sensible des oeuvres sculpturales de L. CALAFERTE.. M. ACCONCIAIOCO, professeur d’arts plastiques, conduit ses élèves.

 

Des mots pour raconter la guerre… – Calaferte, écrivain 

L’ouvrage C’est la guerre est-elle une autobiographie, le récit des mémoires de Calaferte ? C’est la guerre raconte-t-il la guerre avec des yeux d’enfant ou de l’adulte… C’est l’approche littéraire que les élèves étudieront ici.

Les élèves, lisent et étudient ses extraits en cours avec leur professeur de français, Mme DEBARBIEUX. Il découvre son oeuvre littéraire et son point de vue sur la guerre.

Sous la houlette de Sylvain MARMORAT et Laurence BOYENVAL, les élèves mettent en scène des textes choisis, qui rendent compte de l’oeuvre, du regard de l’enfant, de l’idée de mémoire…

Des mots pour raconter l’histoire ? – Calaferte, historien ? 

L’ouvrage C’est la guerre est une oeuvre mémoire. Mais la mémoire est-elle histoire ? Ici, c’est sous l’approche historique et scientifique que les élèves étudieront l’oeuvre de Claferte.

Les élèves découvrent C’est la guerre. Ils en étudient des extraits décrivant des évènements de la guerre. En collaboration avec Miléna SECHER et M. DESANTI, ils comparent ces extraits à de documents d’archive (films, dessins, écrits, etc.) racontant des évènements similaires qui ont eu lieu dans la région.

Grâce à un montage vidéo, ils construisent des petits films autour d’ images d’archives et de commentaires historique dont ils seront la voix et l’écrit. La mise en voix est accompagnée par La Compagnie du Rocher des Doms, la mise en vidéo par Alexandre MENARD et Mme RIVIERRE, mère d’élève et journaliste à FR3.

Les miettes – Calaferte au théâtre !

Toutes les classes sont réunies pour une représentation des Miettes, interprété par les deux comédiens intervenants à l’Abreuvoir de Salives dans le cadre de l’opération J’emmène mes parents au théâtre.

Restitution

La restitution sera construite comme une oeuvre commune des trois classes de 3ème.

Une représentation de Clap et Black out par la Cie Le Rocher des Doms aura également lieu dans l’enceinte du collège.

Il nous reste à vous souhaiter une bonne fin d’année avec ses joyeuses fêtes.