expert writing services »

Hommage à Louise Michel ! Vive les esprits libres et conquérants !

10 novembre 2020 commentaires

C’est ainsi que Laurence BOYENVAL et Sylvain MARMORAT rendent hommage à la révolutionnaire, ce Mardi 20 Octobre, lors d’une répétition au théâtre des Feuillants, de 14h à 18h.

Fierté, opiniâtreté, désir d’hommage et de transmission, telles sont les valeurs incarnées par les deux comédiens lors de cette séance de répétitions.

Pendant quatre heures, ils ont répété et enregistré le procès de Louise Michel, audience du 16 Décembre 1871, au VIème Conseil de Guerre, siégeant à Versailles. Mais au fait, qui est Louise Michel ?

Institutrice, militante anarchiste, elle est l’une des figures majeures de la Commune de Paris (1830-1905). Première à arborer le drapeau noir, elle le popularise au sein du mouvement libertaire.

Le 18 Mars 1871, le peuple Parisien s’insurge contre le gouvernement d’Adolphe Tiers et proclame la Commune. Dès le mois de Mai, le soulèvement est écrasé dans un bain de sang, des milliers de Communards sont conduits devant les tribunaux. Louise MICHEL, une des figures du mouvement, tient tête à ses détracteurs. Karl MARX fait également parti des soutiens de l’insurrection Parisienne.

Femme forte, autoritaire et attachée aux principes que scandent notre République actuelle (Liberté, Egalité, Fraternité), la communarde est déportée en Nouvelle Calédonie et emprisonnée à de multiples reprises pour ses idées progressistes et humanistes.

Laurence BOYENVAL incarne la protagoniste avec conviction. Avec force et intensité, elle nous retranscrit son vécu et son désir de résistance : « Il faut me retrancher de la société. Si vous me laissez vivre, je continuerais de crier vengeance. Si vous n’êtes pas des lâches, tuez-moi ! » adresse-t-elle au président de séance, incarné par Sylvain MARMORAT. « J’appartiens tout entière à la révolution sociale ! ».

De son côté, Sylvain incarne un président inflexible, cruel : « Je ne puis vous donner la parole si vous continuez sur ce ton ! ». Lui aussi réussit à retransmettre la tension qui émane de ce procès, l’antagonisme de ces deux personnages.

Ce que j’ai éprouvé en tant que simple spectateur, c’est le souci du perfectionnisme, au travers de nombreuses répétitions, de corrections, de modifications et surtout de modestie quant à leur implication et leur rôle. Ils veulent rester fidèle au texte d’origine, sans le dénaturer. Le souci du détail est leur principal moteur.

Une représentation était initialement prévue le Mardi 26 Mai 2020 au théâtre des Feuillants. Malheureusement, le COVID en a décidé autrement. Une nouvelle résidence est proposée afin de partager avec des élèves de lycée. Dès que les dates et le lieu seront précisés, nous les mettrons sur notre blog.

En attendant, nous vous invitons à découvrir ce formidable univers. Que vous soyez un admirateur de Louise MICHEL ou un simple curieux, nous vous recommandons fortement de suivre ce spectacle, qui vous dressera les poils. Face à cette période triste et morose qu’est le Covid, quoi de mieux qu’un bon spectacle pour s’enrichir l’esprit ?

Comme l’affirmait l’écrivain du XIXème siècle Stendhal, « Mais qu’est-ce que la beauté ? C’est une nouvelle aptitude à nous donner du plaisir ! ».

Clément PRIVOLT

 agencies that assist lower income to reduce crimeessay on punctuation