online gaming research papers »

Eugène LABICHE : sa biographie en quelques dates

12 avril 2021 Comments

Comme vous le savez sans doute, la Compagnie le Rocher des Doms reprend « la Fille Bien Gardée » d’Eugène LABICHE, spectacle créé par l’association en 2016. Une représentation est d’ores et déjà programmée au théâtre de l’Ecrin à Talant, le Mercredi 26 Mai 2021 à 20h (15 euros tarif plein, tarif réduit 10 euros pour les moins de 18 ans et les séniors de + de 65 ans). Plus de renseignements via la rubrique calendrier du blog de la compagnie : http://www.lerocherdesdoms.org/budgeting-research-papers/ (réservations à effectuer directement avec le Théâtre de l’Ecrin).

En attendant le spectacle, partons à la découverte de la biographie d’Eugène LABICHE, à travers quelques dates :

6 mai 1815 : naissance à Paris. Issu d’une famille Bourgeoise aisée, son père, d’abord épicier en gros, devient par la suite industriel en montant, puis en exploitant une petite usine de fabrication de glucose à Rueil-Malmaison, dans la banlieue Ouest de Paris.

1833 : obtention de son Baccalauréat de lettres au collège Bourbon, à Paris. Après un voyage de six mois, il démarre des études de droit, qu’il poursuit jusqu’à la licence. Il profite également de cette période pour publier de courtes nouvelles dans divers magazines. Il rencontre également Auguste LEFRANC et Marc MICHEL, avec qui il fonde une association de création théâtrale (sous le pseudonyme de Paul DANDRE).

De 1837 à 1839 : début des travaux d’écriture d’Eugène LABICHE. Il produit peu lors de ces deux premières années, deux ou trois pièces par an en moyenne. Bourgeois aisé n’ayant pas d’impératif financier, il préfère s’adonner à l’art théâtral avant tout par passion.

1839 : parution de son unique roman « La Clef des Champs ». Il se consacre par la suite aux Vaudevilles.

1842 : se marie avec une riche héritière de 18 ans, Adèle HUBERT

1848 : candidat Républicain à l’Assemblée Constituante. Battu, il s’allie à Louis-Napoléon BONAPARTE et approuve son coup d’Etat en 1851.

De 1848 à 1859 : sa production s’accélère, il créé une dizaine de pièces par an, dont : « Un jeune homme pressé » (1848), « La Fille Bien Gardée » (1850), « Un chapeau de paille en Italie » (1851) « La Misanthrope et l’Auvergnat » (1852), « Les Marquises de la fourchette » (1854), « Je croque ma tante » (1858).

1853 : il achète le château de Launoy à Souvigny-en-Sologne

1868 : il est élu maire de Souvigny

1873 : parution de sa quatrième œuvre écrite seul « 29 degrés à l’ombre » (sur 176 pièces écrites, seulement 4 auront été écrits sans la moindre collaboration : « Un jeune homme pressé » 1848, « Un garçon de chez Véry », 1850, Le Petit Voyage (1868)

1880 : élu membre de l’Académie Française, fauteuil 15

22 janvier 1888 : mort à Paris

Photo libre de droit

marc jacobs gold watch replica replica watches sale replica Patek Philippe replica gerald genta tourbillon fake rolex replica breguet replica Breitling Clones Watches fake tag heuer 2000 aquaracer knockoff imitation and iwc and watch faux omega planet