Accueil »

Emile JOLIBOIS en 15 dates

25 juin 2021 Comments

Historien et archiviste français

6 mai 1813 : naissance à Chaumont, en Haute-Marne.

1830 : obtient une place d’employé de mairie à la ville de Chaumont, en Haute-Marne.

1833 : il obtient son titre de bachelier en lettres.

1837 : il commence ses publications par une note sur Edmé BOUCHARDON.

1838 : il entre à la commission départementale des antiquités de la Côte d’Or.

1842 : il est admis à l’Académie Nationale de Reims.

1847 : il entre à la Société historique et archéologique de Langres.

1849 : Il se tourne vers le journalisme et participe au journal le Rhin, puis le Républicain du Rhin avant de collaborer au Républicain alsacien.

1856 : parution de son ouvrage Histoire de la ville de Chaumont.

1858 : auteur d’un Dictionnaire de la Haute-Marne, il y décrit à titre d’exemple le concept des Ecraignes. Il suppose que « à l’origine, les Ecraignes du Moyen-Age étaient des espèces de réduits en partie souterrains, qu’on recouvrait de branchages et de terre pour y concentrer la chleur et peut-être pour y couvrir les parfums de soufre ».

1859 : nommé aux archives départementales du Tarn. Il fut aussi archiviste de la ville d’Albi, Fondateur de la « Revue historique, scientifique et littéraire du département du Tarn » et de la « Société littéraire et scientifique du Tarn ».

1861 : il devient membre de la Société littéraire et scientifique de Castres.

1872 : parution de son ouvrage Albi au Moyen-Age : Essai sur l’histoire économique de cette ville.

1877 : il reçoit le prix de l’Amour du travail de la ville d’Albi, l’épi d’or de la fondation Rodière.

31 mars 1894 : mort à Albi (Tarn).

Pas de photo libre de droit.